Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Livraison gratuite avec le code NAMASTE

Panier

Votre panier est vide

Continuer vos achats

Faire ou ne pas faire...

Rien de tel qu’une pratique quotidienne le matin pour garder la forme et le moral. Seulement ça s’est dans l’idéal, dans la vraie vie il est souvent difficile de sortir de son lit 1 heure avant tout le monde, se mettre sur son tapis quand il fait nuit ou froid,  dans une vie bien remplie ou un moral en berne. Cette bonne idée devient alors une sorte d’injonction : nous sommes les seuls responsables de notre bien être et de notre bonheur et par extension nous sommes donc les seuls responsables de notre malheur… chaque fois que nous n’arrivons pas à nous y mettre, la culpabilité guette et ce qui devait être bénéfique se retrouve complètement contre productif “je ne suis pas à la hauteur, je n’ai pas assez de volonté, je n’arrive pas à tenir mes résolutions…". 

Sur instagram on voit peu de personne qui sont sur le chemin et qui trébuchent ou carrément renoncent. On ne voit que des gens qui ont adopté une nouvelle routine et la façon dont elle a amélioré leur vie. On voit peu de gens qui disent j’essaie mais je n’y arrive pas ou j’ai essayé et ce n’est pas pour moi. 

Être indulgent avec soi-même, et accepter ce qui est au moment. Parfois le corps n’est pas en état, parfois c’est la tête. Le tout est de savoir ne pas se voiler la face ou se trouver sans cesse des excuses pour ne pas s’y mettre. La limite n’est souvent pas très aisée à trouver entre se respecter et se pousser. Où commence la paresse? Comment reconnaît- on la vraie fatigue de la flemme? Quelles sont les histoires qu’on se raconte pour ne pas s’y mettre et à contrario, quelle pression nous pousse parfois à aller au-delà de nos limites.

Je me dis que l’envie et la joie devraient être nos indicateurs et moteur mais parfois l'appétit vient en mangeant et l’envie vient en faisant.